Nucléaire : le chargement du combustible dans l’EPR de Flamanville est terminé

Nucléaire : le chargement du combustible dans l’EPR de Flamanville est terminé

Les opérations de chargement du combustible d’uranium dans le nouveau réacteur nucléaire EPR de la centrale de Flamanville (Manche) se sont achevées mercredi, étape préalable au démarrage progressif du site, a-t-on appris ce jeudi 16 mai auprès de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

“Le chargement du combustible s’est terminé hier (mercredi) aux alentours de 12h”, a indiqué le directeur général adjoint de l’ASN, Julien Collet, à une journaliste de l’AFP. La manoeuvre avait commencé le 8 mai dans la piscine du bâtiment réacteur. EDF en avait obtenu la veille l’autorisation de l’ASN, au terme d’un long et difficile chantier.

L’EPR, 57e réacteur français et le plus puissant du parc, devait recevoir dans sa cuve quelque 60 000 “crayons”, fins tubes longs de 5 mètres contenant des pastilles d’uranium.

“Après, on ferme la cuve. Puis des essais sont réalisés cuve fermée, et après il y aura des étapes de montée en pression et en température qui permettront de tester d’autres dispositifs de sûreté”, a décrit le responsable du gendarme du nucléaire, en marge de la présentation du rapport annuel de l’ASN sur l’état de la sûreté nucléaire en France. “Les opérations de démarrage se poursuivent conformément au planning”, a pour sa part indiqué EDF jeudi.

Une production électrique à pleine puissance d’ici la fin de l’année

Plusieurs étapes sont en effet encore attendues avant que le réacteur puisse livrer ses premiers électrons, attendus au cours de l’été. Dans la montée en pression et en température de la chaudière, un premier jalon est attendu à 110 degrés. Cette étape ne nécessitera pas un avis formel de l’ASN, mais celle-ci aura cependant trois jours pour émettre un éventuel veto. Le gendarme du nucléaire devra en revanche délivrer son accord avant le lancement de la “divergence”, la première réaction de fission nucléaire. Puis quand le réacteur sera près d’atteindre le palier de 25 % de puissance, il pourra être raccordé au réseau électrique (le “couplage”). La production électrique à pleine puissance est attendue d’ici la fin de l’année.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *